La sixième génération

Publié par Colette Lefevre

Branche LEFEVRE :

La sixième génération

LEFEVRE Pierre et PROVENCE Rozalie, sosas 32 & 33
Provence est classé au 1882ème rang des noms de famille en France

GAUTHIER Pierre et HEURTEVIN Aurore Mélanie, sosas 34 & 35

Heurtevin Ou Hurtevin : porté autrefois dans la Marne, signifierait mot à mot "celui qui frappe le vin", ce qui apparemment ne veut pas dire grand-chose. Il pourrait s'agir d'une déformation de Heurtevent, Hurtevent, toponymes ayant le même sens qu'Heurtebize (Désigne celui qui est originaire d'un lieu-dit Heurtebize, toponyme fréquent qui évoque un endroit où souffle le vent du nord).
Heurtevin est classé au 57743ème rang des noms de famille en France

Ce sont les parents de LEFEVRE Victor et GAUTHIER Rosa :

La sixième génération

DELAIGRE Paul et DUTARTRE Constance, sosas 36 & 37 :
Dutartre, comme sa variante Dutarte, c'est dans la Saône-et-Loire que le nom est le plus répandu. Le mot tartre est une variante de tertre (petite colline) que l'on trouve en Bourgogne, mais aussi en Anjou et en Saintonge. Le nom de famille désigne celui qui est originaire d'une localité appelée le Tartre : un village de Saône-et-Loire s'appelle Le Tartre (à 17 km de Louhans).
Dutartre est classé au 6125ème rang des noms de famille en France

BAUDIN Romain et GAZONNOIS Marie, sosas 38 & 39 :
Gazonnois est classé au 138354ème rang des noms de famille en France

Ce sont les parents de DELAIGRE Edouard et BAUDIN Victorine :

Famille PRUDHOMME

La sixième génération

PRUDHOMME Jean et CORNILLEAU Marie, sosas 40 & 41 :
Diminutif de Cornille (on peut penser à un sobriquet désignant une personne à la voix désagréable (comme le cri de la corneille), mais il s'agit le plus souvent d'un nom de personne d'origine latine, Cornelius, devenu nom de baptême. C'est dans le Nord-Pas-de-Calais et la Sarthe que le nom est le plus répandu).
Cornilleau est classé au 8950ème rang des noms de famille en France

RABIER Pierre et BEAUJOUAN Anne, sosas 42 & 43 :
Beaujouan, le nom est composé de l'adjectif "beau" accolé au prénom Jouan (= Jean). C'est dans le Loir-et-Cher qu'il est le plus répandu. Formes voisines : Beaujouen, Beaujouin (cette dernière forme renvoyant plutôt au nom Jouin)."
Beaujouan est classé au 6683ème rang des noms de famille en France.

Ce sont les parents de PRUDHOMME Arsène et RABIER Rosalie :

La sixième génération

CLERGE Pierre et MEUNIER Clotilde, sosas 44 & 45 :
Meunier : nom de métier qui se passe de commentaires. On le rencontre beaucoup en Saône-et-Loire. Meunier est classé au 96ème rang des noms de famille en France

LEFEVRE Victor et GAUTHIER Rosa, sosas 46 & 47 mais aussi 16&17 :

Ce sont les parents de CLERGE Louis et LEFEVRE Rosa :

Branche CHABLE

La sixième génération

CHABLE Denis et DELAUNAY Angélique, sosas 48 & 49 :
Delaunay : celui qui habite près d'un bois d'aunes, ou encore originaire du lieu-dit Launay, qui a le même sens. C'est dans la Seine-Maritime que le nom est le plus répandu.
Delaunay est classé au 195ème rang des noms de famille en France

LEVEILLE Jean et CHEVALIER Henriette, sosas 50 & 51 :
Chevalier (même sens que Cavaillé) : issu du latin populaire *caballarius, le nom désigne un chevalier. Il convient cependant de préciser que les chevaliers médiévaux n'avaient qu'un très lointain rapport avec ceux de la Table ronde, qui représentent plus une image idéalisée que la réalité. Qui sont nos cavaliers ou chevaliers ? Au départ des mercenaires auxquels les seigneurs confient la garde de leurs donjons et, sans doute, la collecte des redevances auprès des paysans. Plus tard, à partir du XIIe siècle, la chevalerie deviendra un ordre auquel on accèdera par le célèbre adoubement, qui transforme le cavalier en noble. Mais, dans le royaume d'Aragon, on continue à attribuer au cavalier un rang inférieur au noble dans la hiérarchie sociale. Le nom de famille peut correspondre à cette définition, ou bien être un sobriquet moqueur, ou encore désigner celui qui était au service d'un chevalier. À envisager aussi, au moins dans certains cas, celui qui garde ou élève des chevaux.

Ce sont les parents de CHABLE Nicolas et LEVEILLE Léontine :

La sixième génération

PROVOST Théodore et CHESNEL Marie, sosas 52 & 53 :
Chesnel désigne celui qui habite un lieu-dit le Chesnel (diminutif de chesne = chêne). Le patronyme est surtout porté dans l'Orne et dans la Manche.
Chesnel est classé au 1579ème rang des noms de famille en France

PORTIER François et CLAUDE Marie, sosas 54 & 55 :
Claude : nom de baptême formé sur le latin Claudius (qui signifie au départ boiteux).
Claude est classé au 380ème rang des noms de famille en France

Ce sont les parents de PROVOST Auguste et PORTIER Zoé :

Branche RAVENNE

La sixième génération

LEMAITRE François et RIOU Marie, sosas 58 & 59 :
Riou : fréquent en Bretagne, c'est un nom de personne formé sur ri (= roi), avec le diminutif -ou. Dans le sud de la France, le nom est une variante de Rieu(x) = ruisseau.
Riou est classé au 182ème rang des noms de famille en France

Ce sont les parents de LEMAITRE Marie :

La sixième génération

MARIE Frédéric et LAINE Rose, sosas 60 & 61 :
Lainé : surnom donné au fils aîné d'une famille. On le rencontre surtout en Normandie. Variantes : Lainey, Laisné, Laisney (50), Lainez, Laisnez (59).
Lainé est classé au 434ème rang des noms de famille en France

MARVIN Jean et BARBOT Marie, sosas 62 & 63 :
Barbot : porté dans le Lot (variante Barbio) et dans la Nièvre, pourrait désigner, celui qui a des difficultés d'élocution. A noter cependant que tous ces noms sont aussi des toponymes évoquant un lieu boueux, où l'on patauge.
Barbot est classé au 941ème rang des noms de famille en France

Ce sont les parents de MARIE Victor et MARVIN Louise :

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :