X comme X temps, X questions

Publié le par Colette Lefevre

Et le 13 août 1829 Florent, fait son entrée dans le foyer de Marie Charlotte et Jacques Philippe Bidault. Cette naissance est suivie le 22 octobre 1829, d’un autre événement heureux, le mariage d’Anne Louise, 23 ans, avec Lemeunier Jean. 
Il y a X temps que l’hiver n’a été aussi froid, il commence le 18 novembre 1829, le 2 décembre le froid s’intensifie, avec de très fortes gelées et des températures négatives la journée. En janvier les températures descendent encore, le froid devient insoutenable. A partir du 8 février, le froid laisse place peu à peu a des températures plus convenables pour une fin d’hiver. Pierre a compté 82 gelées, alors bien sûr au printemps, la disette s’installe. 
Aux derniers jours de février, s’allument et se propagent de mystérieux incendies, ces incendies seraient le fait des « brûleurs » comme on les appelle,  ce sont peut-être des «étrangers venus d’Angleterre, habillés de rouge, de grands hommes aux airs effroyables
X questions agitent l’esprit de tous ! : "Quels sont ces hommes qui déclarent la guerre à des cultivateurs pauvres et inoffensifs ? Quelle soif de destruction les animent ? Dans quel but veulent-ils couvrir la terre de cendres ? D’où viennent-ils ? De qui tiennent-ils leur épouvantable mission ?
L’insécurité provoque un affolement contagieux. On monte la garde autour des habitations. Voici revenu le temps des nuits blanches, où l’on sursaute au moindre bruit, où l’on se méfie de tout le monde ! 
Quel émoi à Briouze et ses alentours ce lundi 7 juin, lors de l’arrestation d’un homme aux allures suspectes, sur lequel sont trouvées des mèches soufrées, les récriminations vont bon train lorsque, conduit à Argentan, il est aussitôt mis en liberté, s’étant fait reconnaître pour un agent de la police secrète.

Depuis plusieurs mois, Denis Jean va mieux, toutes ses pensées sont occupées par Angélique, la fille de Nicolas François Delaunay et Marie Prodhomme, elle a une sœur Anne, et un frère François. Voici des années que Denis Jean et Angélique se connaissent et maintenant un doux sentiment les unit. C'est donc tout naturellement que le 9 décembre 1830, ils se marient. Assistent à leur bonheur, pour Angélique, sa mère, son père étant décédé le 8 juillet 1828, François Toutain, 25 ans et François Toutain, 37 ans, ses amis et pour Denis Jean, ses parents, Charles Thommeret et François Lemeunier, ses amis.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article