W comme What else ou quoi d'autre ?

Publié le par Colette Lefevre

Entre le début du challenge et aujourd'hui, j'ai trouvé quelques renseignements complémentaires concernant la descendance de Nicolas LEFEVRE et Jeanne DURAND et plus particulièrement les descendants de leur petit-fils Etienne LEFEVRE époux de Marie-Jeanne COUSIN.
Leur fille Marie Madeleine, née le 21 janvier 1762, a épousé Louis MARTIN, le 25 janvier 1791. De cette union sont nés 4 enfants : Louis (7 juin 1793), Louis Mary (13 janvier 1796), Marie Madeleine (2 mars 1802, mais décédée 3 heures plus tard) et Louise (29 juillet 1803, mort-née).
Leur fille Marie Elisabeth, née le 3 mars 1764, a épousé André BABEL, le 12 janvier 1789. Deux enfants sont nés de cette union :
Marie Madeleine Véronique (née le 3 février 1791) a épousé Charles Joseph ROCHAT, le 30 juillet 1817 à Cucharmoy, ils ont un fils Louis Maximilien (09 08 1821) qui aura lui-même un fils Louis Emile (18 08 1848). Louis Emile aura aussi un fils Georges Alexandre (14 03 1881), qui aura un fils Robert Louis (19 03 1905). Il aura une fille Roberte, 6 petits-enfants et 17 arrières-petits-enfants, soit un total de 28 descendants.
Marie Anne Modeste (née le 13 juillet 1799) a épousé Louis Jules LANTENOIS, le 14 juillet 1840. De cette union naîtront 4 enfants :
Denise Louise (25 mars 1827) qui vivra 4 mois.
Rose Joséphine (4 décembre 1828)
Léontine Julie (18 mai 1840) qui aura 2 fils, Isidore Edmond (14 août 1861) et Léon Oscar (5 septembre 1863), 4 petits-enfants, 4 arrières-petits-enfants et 3 arrières-arrières-petits-enfant soit 13 descendants.
Jules Anatole (23 mai 1840). Il aura 5 enfants, Laure (18 janvier 1869), Eugénie Mélanie (9 avril 1870), Marthe (9 avril 1870), Eugène Anatole (29 mars 1873) et Oscar (3 février 1877), 6 petits-enfants, 6 arrières-petits-enfants et 3 arrières-arrières-petits-enfants soit 20 descendants.
Donc à ce jour, sur 12 générations, j'ai recensé pour Nicolas LEFEVRE et Jeanne DURAND 233 descendants.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article