HEURTEVIN Pierre Nicolas et LEVASSEUR Françoise Adélaïde 70/71 : une vie ordinaire de l'époque.

Publié le par Colette Lefevre

Pierre Nicolas tu ouvres les yeux le lundi 6 janvier 1783 à Meilleray en Seine et Marne, tu es baptisé le jour même, tes parrain et marraine sont Louis Théodore Le Lorrain et Geneviève Colin (sûrement ta tante puisqu'elle est la fille de Nicolas Colin, nom et prénom de ton grand-père maternel). Tes parents, Louis, âgé de 36 ans et Marie Jeanne COLIN, âgée de 35 ans, sont mariés depuis 14 ans. A la maison tu as déjà une soeur Marie Rosalie naît le 5 août 1769, peut-être y a-t-il eu d'autres naissances entre celle-ci et la tienne mais les actes sont illisibles. Un frère, Simon vient agrandir ta famille le 20 octobre 1788. Le 10 juin 1794, Rosalie épouse PRUNELLE Charles Roch.
Très vite ta vie va basculer, ta mère Marie décède le 14 janvier 1795, tu as 12 ans et Simon en 7. Peut-être Rosalie s'occupe-t-elle de vous, dur pour elle mais bien pour vous, à moins que toi Pierre tu sois déjà placé pour travailler !

AD77 - Meilleray - Registre paroissial 5MI053

AD77 - Meilleray - Registre paroissial 5MI053

Toi, Françoise Adélaïde tu viens au monde le mercredi 22 août 1787 à Cerneux en Seine et Marne, tu es baptisée le lendemain, tes parrain et marraine sont Jean Baptiste Levasseur, maître d'école et Louise Catherine Lelong . Tes parents, Pierre François, maître d'école, âgé d'environ 23 ans et Geneviève Victoire Adélaide COTTEREAUX, âgée de 20 ans, sont mariés depuis 9 mois, tu es leur premier enfant. Suivent alors Pierre Antoine (1788, mais il ne vit que 6 jours), Louise Charlotte (1791), Marie Angélique Scholatique (1800) et Romain Alexandre (1803).

AD77 - Cerneux - Registre paroissial - 5MI7775

AD77 - Cerneux - Registre paroissial - 5MI7775

C'est l'été et c'est la fête pour vous à Saint-Mars, en effet, en ce beau dimanche 24 juillet 1808, vous vous mariez. Pierre, tu as 25 ans et tu es cordonnier et toi Françoise, tu as 21 ans. Françoise, tes parents sont là et toi Pierre, ton père est là aussi, mais ton frère Simon n'est pas avec vous, il est fusilier au 58e Régiment d'infanterie de ligne, 3ème bataillon, et il participe à la guerre d'Espagne.

AD77 - Saint-Mars-en-Brie - Registre Etat civil - 5MI7247
AD77 - Saint-Mars-en-Brie - Registre Etat civil - 5MI7247
AD77 - Saint-Mars-en-Brie - Registre Etat civil - 5MI7247
AD77 - Saint-Mars-en-Brie - Registre Etat civil - 5MI7247

AD77 - Saint-Mars-en-Brie - Registre Etat civil - 5MI7247

Vous n'apprendrez qu'en septembre 1809 que le 12 février 1809, Simon rentre à l'hôpital de Tolosa en Espagne. Il y décède le 25 février 1809 alors qu'il a 20 ans et 4 mois, l'extrait mortuaire ne nous dit pas de quoi ! Comment ton père réagit-il à cette nouvelle ?

Le 30 janvier 1810, branlebas de combat dans la maison, votre premier enfant vient au monde et c'est un garçon qui reçoit les mêmes prénoms que son papa. Le 12 septembre 1811 naît votre deuxième enfant et c'est encore un garçon, Honoré Stanilas.

Une ombre à votre bonheur, le 29 décembre 1812, Pierre, ton père qui vit chez Rosalie décède et c'est ton beau-frère Charles Roch qui déclare le décès.

Votre troisième enfant et troisième garçon, Espire Napoléon ouvre les yeux le 24 mai 1813. Le 21 octobre 1814 naît votre première fille, mon sosa 35, Aurore Mélanie. Puis suivent : le 3 mai 1816 Jean Baptiste, le 9 janvier 1818 Louis Lucien, le 24 janvier 1820 Adèle Adélaïde Alphonse, le 29 janvier 1823 Rosalie Savine, le 6 janvier 1825 Françoise Romaine Adélaïde et enfin le 30 novembre 1826 Joseph Alexis, mais il décède le 21 février 1829. Voici une bien grande famille de 10 puis 9 enfants, 5 garçons et 4 filles en 16 ans, ça ne doit pas être évident pour vous tous les jours, un cordonnier ne doit pas gagner beaucoup.

D'après une étude de 1831, le budget annuel d'une famille de cinq personnes, le père, la mère et trois enfants s'établirait ainsi :

LES SALAIRES ET LA CONDITION OUVRIERE EN FRANCE AUBE DU MACHINISME 1815-1830 : http://www.persee.fr/docAsPDF/reco_0035-2764_1951_num_2_6_406875.pdf

LES SALAIRES ET LA CONDITION OUVRIERE EN FRANCE AUBE DU MACHINISME 1815-1830 : http://www.persee.fr/docAsPDF/reco_0035-2764_1951_num_2_6_406875.pdf

Au total général, il faut rajouter, pour 4 enfants de plus, la nourriture environ 400 Frs et les habits 180 Frs, vos dépenses annuelles doivent donc être de 1340 Frs. Si trois de vos enfants travaillent, vous devez disposer d'environ 930 Frs, alors comment faites-vous pour y arriver? Avez-vous un jardin, un poulailler ? Mangez-vous à votre faim tous les jours ?

Par contre sur ce budget on constate que le revenu du père est de 1,50 Frs, j'ai trouvé dans le livre de "L'histoire des cordonniers" que le salaire était de 4,25 Frs en 1846, mais pour un maximum de 250 jours de travail, ce qui donne un salaire annuel d'environ 1062 Frs, ce n'est pas encore suffisant, mais si ton épouse travaille et deux enfants cela devient gérable. Alors qu'en est-il ?

Les années passent et vos enfants se marient, tout d'abord, c'est Aurore Mélanie qui ouvre le bal, elle s'unit avec Pierre GAUTHIER le samedi 13 octobre 1838 à Lescherolles, et qui dit mariage, dit naissance et le 23 décembre 1840 naît votre petite-fille Rosa Adelphine.
Nouveau mariage deux ans plus tard, celui de Honoré Stanilas qui le 1er décembre 1840 épouse RICHIER Rosalie, suivi le 22 novembre 1841 du mariage de Jean-Baptiste avec CORCY Virginie Désirée. Trois ans plus tard, le 27 janvier 1845, Louis Lucien épouse COUESNON Aubierge Joséphine et vers 1847, Françoise Romaine Adélaïde épouse LOZE Jacques Isidore.

Rosalie Savine met au monde, le 24 juillet 1847, un garçon de père inconnu, Edmond Alfred, mais il ne vit que 20 jours.
Jean Baptiste vous donne 9 petits enfants : Reine Amélie (1842), Edmond (1843), Désirée (1844), Marie Mélanie (1849) mais elle décède 2 mois plus tard, Eudoxie (1850), Emile (1853), Albert (1856), Honoré (1859) et Marie (1861).
Honoré Stanilas vous donne un petit fils : Honoré (1841)
Louis Lucien vous donne 3 petites filles : Louise Angèle (1850), Eugénie Lucie (1857) et Marie Eudoxie (1864).
Romaine vous donne 2 petits fils : Jules (1847) et Auguste (1849).
Cela fait quand même 16 petits enfants, peut-être plus car pour Pierre Nicolas, Espire Napoléon et Adéle Adélaïde je n'ai rien trouvé !

Pierre tu décèdes le vendredi 20 mai 1859 en ton domicile à Lescherolles, à l'âge de 76 ans, toi, Françoise tu es âgée de 71 ans. Ce sont vos voisins Simon Joseph Rémy et Loiseau Alexandre Félix qui déclarent ton décès.

AD77 - Lescherolles - Registre Etat civil 5MI1490

AD77 - Lescherolles - Registre Etat civil 5MI1490

Françoise tu décèdes le mardi 1er mars 1864 en ton domicile au hameau de Chanoy à Cerneux, à l'âge de 76 ans. Ce sont ton fils Jean-Baptiste et Nicolas Baptiste Soumarmont qui déclarent ton décès.

AD77 - Cerneux - Registre Etat civil 5MI7783

AD77 - Cerneux - Registre Etat civil 5MI7783

Pour en savoir plus sur la corporation des cordonniers et même la chanson du compagnon cordonnier :

HEURTEVIN Pierre Nicolas et LEVASSEUR Françoise Adélaïde 70/71 : une vie ordinaire de l'époque.

Etude des salaires et de la condition ouvrière en France à l'aube du machiniste 1815-1830 :

Découvrez la grille des salaires ouvriers de 1820 à 1890 :

Commenter cet article