MARVIN Jean Jacques et BARBOT Marie Bonne Juliette sosas 62-63. Orphelins de mère, de génération en génération.

Publié le par Colette Lefevre

Jean Jacques tu vois le jour le 9 juillet 1806 à Brezolles en Eure et Loir. Tes parents, Jacques, âgé de 35 ans et PETIT Marie Suzanne, âgée de 34 ans, se sont mariés le 24 janvier 1797. A ta naissance, tu as une soeur Marie Louise (née en 1797). Le 26 juin 1807, ta soeur Marie Louise décède, mais je pense que tu es trop jeune pour t'en rendre compte. Un frère Sulpice Jules vient agrandir la famille en 1809.
Le premier grand drame de ta vie est sûrement le décès de ta mère qui survient le 24 avril 1816 alors que tu n'as que 9 ans, vous voici tous deux orphelins de mère.
Ton père se remarie le 29 juin 1816, 4 enfants naissent de cette union, Louise Théodore (1817), Marie Virginie (1820), Marie Louise Désirée (1822) et Clotilde (1825). Ton frère Sulpice décède le 20 mai 1821, à l'âge de 12 ans et le premier novembre, c'est Louise Théodore qui quitte ce monde, très jeune, trop jeune, 4 ans. Tu n'en as pas fini avec les décès, Marie Louise Désirée décède le 9 juillet 1827, 5 ans, et 6 jours plus tard, c'est Clotilde Adélaïde qui quitte ce monde, elle a deux ans. Sur les huit enfants de ton père, il ne reste que toi et Marie Virginie.

Le 2 octobre 1827, tu épouses GIRONDEAU Marie Madeleine. Deux enfants naissent de cette union, Adélaïde Madeleine en 1829 et Jean Baptiste Constant en 1832. Mais le 7 janvier 1840 tu vis ton deuxième grand drame, Marie Madeleine décède, tu as 34 ans et tes enfants sont bien jeunes, 11 et 8 ans, les voici tous deux, comme toi, orphelins de mère.
Le 11 janvier 1833, ta belle-mère décède et voici ta demie-soeur Marie Virginie, 13 ans, orpheline de mère.
Ton père se marie une troisième fois le 17 novembre 1833 avec Ternaux Marie Madeleine.

MARVIN Jean Jacques et BARBOT Marie Bonne Juliette sosas 62-63. Orphelins de mère, de génération en génération.

Marie Bonne Juliette tu viens au monde le 3 septembre 1816 à Croisilles en Eure et Loir.
Tes parents sont Jean Servais, âgé de 20 ans et RICHER Marie Angélique Geneviève, âgée de 34 ans. Ils sont mariés depuis 10 mois, tu es donc leur premier enfant. Suivront Marie Angélique née en 1819, Jean Cyprien né en 1821 et Marie Catherine née en 1823.
Juliette, la vie ne te fait pas de cadeau non plus, toi aussi tu vis le même drame que Jean Jacques, ta mère meurt le 19 septembre 1829, tu as 13 ans, vous voici tous quatre orphelins de mère. Ton père se remarie le 23 décembre 1829 avec LAUVRAY Marguerite, de cette union naît, en 1831, une demi-sœur, Brigitte Adélaïde.

MARVIN Jean Jacques et BARBOT Marie Bonne Juliette sosas 62-63. Orphelins de mère, de génération en génération.

Le 19 mars 1840 est un beau jour pour vous deux, puisque c'est le jour de votre mariage, à Garnay. Bien sûr il manque vos mères pour que votre bonheur soit complet, mais vos pères sont présents ainsi que Pierre Girondeau et Jean Louis Duchesne, tes beaux-frères Jean-Jacques et Jean Baptiste Louis Barbot et Etienne Hue, tes oncles Juliette. Jean-Jacques, tu as 34 ans, tu es maçon à Garnay où tu es domicilié. Juliette tu as 23 ans, tu es domiciliée à Croisilles où tu es domestique.

MARVIN Jean Jacques et BARBOT Marie Bonne Juliette sosas 62-63. Orphelins de mère, de génération en génération.
MARVIN Jean Jacques et BARBOT Marie Bonne Juliette sosas 62-63. Orphelins de mère, de génération en génération.

Vous vous installez à Garnay avec Adélaïde et Jean Baptiste. Et voici deux jours heureux, le 7 Juillet 1841, Juliette, ta sœur Marie Angélique épouse Thierrée Louis Joseph et surtout le 31 août 1842 qui voit la naissance de votre premier enfant, un garçon, Louis Adolphe Amédée.

Mais voilà après ces beaux jours, en voici un bien triste, en ce 21 août 1844, Juliette, ta sœur Marie Catherine décède à l'âge de 21 ans et 10 mois. Quelle injustice, elle est si jeune et toute la vie devant elle !
Encore un mariage, le 7 mai 1845, et c'est celui de Jean Cyprien, ton frère, il épouse Hussard Fleurante Honorine.
Au recensement de 1846, vous résidez toujours à Garnay, Adélaïde et Jean Baptiste sont avec vous ainsi que ton père Jean Jacques, vous êtes donc 6 à table, avec ton salaire de journalier ça ne doit pas être évident.

MARVIN Jean Jacques et BARBOT Marie Bonne Juliette sosas 62-63. Orphelins de mère, de génération en génération.

Le 18 juin 1847 naît votre deuxième enfant et c'est encore un garçon, Emile Eugène Léonard.

Jean Jacques, ton père décède le 24 janvier 1849, à ton domicile.

Le 4 avril 1850 naît votre troisième enfant et c'est une fille Brigitte Césarine Augustine.

Le 2 juillet 1850, Juliette, ta demie-sœur Brigitte Adélaïde épouse Barbot Victor François.

Au recensement de 1851, j'apprends que vous vivez rue du Haut Garnay, Adélaïde a 22 ans, elle est blanchisseuse, en plus d'Amédée (8 ans), Léonard (4 ans) et Césarine (1 an), Juliette tu t'occupes aussi d'un bébé de 7 mois, en nourrice chez vous. Par contre Jean Baptiste (19 ans) n'est plus avec vous, en l'état actuel de mes recherches, je ne sais pas pourquoi, travaille-t-il ? est-il décédé, si oui où et quand ?

Le 15 juin 1853, Jean Jacques, ta fille aînée, Adélaïde a 24 ans et elle épouse Lainé Eugène Auguste.
Votre quatrième et dernier enfant est une fille qui voit le jour le 22 juin 1854, Louise Alexandrine Francine, mon sosa 31.
Au recensement de 1856, vous résidez toujours rue haute de Garnay, où vous êtes sept, vous deux, vos quatre enfants et un bébé de 6 mois en nourrice. A celui de 1861, vous êtes quatre, vous deux et vos deux filles. Où sont donc Amédée (19 ans) et Léonard (14 ans) ?
En 1866, Jean Jacques tu es maçon, toi Juliette tu es journalière, Césarine est couturière, Léonard est maçon et Louise "vit de vos revenus".

Le 21 janvier 1869, Amédée épouse ROBERT Sophie Louise Eléonore
Césarine se marie le 9 avril 1872 avec THIERREE Jean Désiré.

Mais voilà, Amédée va connaître le même sort que toi Jean Jacques et que ses deux grands-pères, son épouse décède le 9 juin 1871, laissant un garçon de 20 mois, orphelin de mère. Il se remarie le 6 novembre 1872 avec LAIR Marie Séraphine Elisabeth.

Entre 1866 et 1872, vous avez déménagé, vous résidez désormais à Croisilles, Léonard vit avec vous, vous êtes tous les trois journaliers.
Amédée et son épouse Lair Elisabeth vivent aussi à Croisilles, avec leur fils Amédée qui a 3 ans et la fille d'Elisabeth, Adeline qui a 4 ans., ainsi que Césarine et son mari avec la fille de Jean Désiré, Léona qui a 1 an. En effet, votre gendre n'a pas plus de chance que toi Jean Jacques ou qu'Amédée, lui aussi a perdu sa première femme lui laissant un bébé Léona, orpheline de mère.

Léonard épouse CLAYE Alphonsine le 2 mai 1872.
Louise s'unit le 2 octobre 1873 à MARIE Victor Lucien Eugène.

C'est au tour de Léonard de connaître le même sort que toi Jean Jacques et ses deux grands-pères, et son frère et son beau-frère, son épouse décède le 27 septembre 1876, laissant un garçon, Armand Eugène, 3 ans, orphelin de mère. Léonard se remarie avec ROUSSEAU Alexandrine Constance le 9 novembre 1878.

En 1876, vous êtes toujours à Croisilles avec votre petit-fils Amédée. Césarine, son mari, Léona et leur fils Gabriel vivent aussi à Croisilles ainsi que Louise, Victor et Emeline.

Marie Bonne Juliette, ton père meurt le 18 juin 1878, il a 82 ans.
En 1881, Jean Jacques, tu as 76 ans et tu es cantonnier à Croisilles où vous êtes domiciliés. Césarine y vit avec sa famille.
Entre 1881 et 1886, vous déménagez à nouveau pour vous installer au hameau Le Luat sur la commune de Vert-en-Drouais, où vivent vos deux filles avec leur famille. C'est là que tu décèdes Jean Jacques le 4 décembre 1888, à l'âge de 82 ans.
Ce sont tes gendres Victor Lucien Eugène MARIE et Jean Désiré THIERREE qui déclarent ton décès.

Juliette, à la suite du décès de Jean Jacques tu t'installes chez ta fille Louise et c'est chez elle que tu décèdes le 9 avril 1895, à l'âge de 78 ans. Ce sont aussi tes deux gendres qui déclarent ton décès.
Vert en Drouais - AD 28 - Registre Etat Civil - 3E 405/13.

Malgré tous ces décès fort perturbants, vous avez eu le bonheur de connaître vos petits-enfants chez Amédée : Henry Auguste Amédée (1869) et Angeline Louise Adolphine (1873),
chez Léonard : Armand Eugène (1873), Emile Séraphin (1879) et Louise Emilia (1883),
chez Césarine : Gabriel Désiré Florent (1873), Narcisse Julien Marie (1875), Marthe Mathilde Victoria (1878), Camille Clémentine Emmelina (1880) et Louis Joseph Edmond (1881),
chez Louise : Emeline Désirée (1875) et Emile Georges (1877).

Sources :

AD 28 - Registres état civil :

Brezolles 3 E 059/7

Croisilles 3 E 118/5

Garnay 3 E 171/006

Vert en Drouais 3E 405/12 et 3E 405/13

Recensements :

Garnay : 1846, 1851, 1856.

Croisilles : 1866, 1872, 1876, 1881.

Commenter cet article