LEFEVRE Jean Louis et QUIGNOT Marguerite Françoise sosas 64-65, orphelins de père à 4 et 7 ans.

Publié le par Colette Lefevre

Jean Louis, tu vois le jour le dimanche 1er février 1767 à Montolivet en Seine et Marne. Tes parents Louis et PERRIOT Catherine, agés de 30 ans, sont mariés depuis 4 ans. A ta naissance, tu as une soeur Marie Catherine née en 1764.
Un petit frère, Pierre Nicolas vient agrandir la famille en 1769. Mais un grand malheur vous tombe dessus le 3 juillet 1771, ton père décède, tu as 4 ans. Comment va faire votre mère pour vous élever tous les trois ? Va-t-elle se remarier ou rester seule ? Je ne sais pas, je n'ai rien trouvé vous concernant jusqu'au lundi 14 octobre 1793, où ton petit frère Pierre Nicolas, âgé de 24 ans, s'unit avec Rozalie Françoise RENAULT.

Montolivet - AD 77 - Registre paroissial - 5MI3727

Montolivet - AD 77 - Registre paroissial - 5MI3727

Toi, Marguerite Françoise tu viens au monde le mardi 9 mars 1773 à Villeneuve-la-Lionne dans la Marne. Tes parents Joseph, manoeuvrier âgé de 31 ans et LEGROS Louise Gabrielle Françoise, se sont mariés 6 ans plutôt et trois enfants sont déjà nés, Marie Louise en 1766, Pierre Joseph en 1769 et Marie Jeanne en 1770. Marie Joseph Adélaide vient au monde en 1775 et en 1778 Louis Dominique vient compléter la fratrie. Vous voici 6 enfants autour de la table ! Mais un grand malheur vous tombe dessus, vous aussi, le 24 janvier 1780, c'est la catastrophe, ton père décède, vous voici orphelins, confrontés si jeunes aux difficultés de la vie, comment va s'en sortir votre mère ? Et un malheur ne venant jamais seul, quatre mois plus tard, le 15 mai 1780, Marie Joseph Adélaide décède à l’âge de 4 ans. Pour vous aussi je n'ai pas trouvé d'actes vous concernant jusqu'au 18 mai 1794, ce jour-là est un jour de fête puisque Marie Louise épouse Romain LEROY.

Villeneuve-la-Lionne - AD 51 - Registre paroissial - 2E 739/3.

Villeneuve-la-Lionne - AD 51 - Registre paroissial - 2E 739/3.

En ce beau jour d'été, le 10 juillet 1796 (22 messidor an IV), vous vous dites "OUI", à Pierrelez, vous avez respectueusement 28 et 22 ans. Je n'en sais pas plus,voici ce que j'ai trouvé dans le registre, la page suivante est manquante et je n'ai pas réussi à l'obtenir par internet, il me faudrait aller aux archives en Seine et Marne pas possible pour le moment.

Pierrelez - AD 77 - Registre paroissial - 5MI5925.

Pierrelez - AD 77 - Registre paroissial - 5MI5925.

Voici neuf mois que vous êtes mariés et en ce matin du 9 avril 1797, il y a de l'agitation dans votre maison. Marguerite, qui t'assiste en ce jour où naît votre premier enfant : un fils, Louis Joseph Prudent, ta mère ? Tes soeurs ? Qui sait, peut-être les trois !
Le 28 décembre 1800 est un bien triste jour pour toi, Marguerite, ta soeur Marie Jeanne décède, elle est âgée de 30 ans.

Trois ans plus tard, le 23 mars 1803 naît votre deuxième enfant, une fille Geneviève Françoise Désirée.

Le 27 décembre 1803, Jean Louis, ta mère décède, voici déjà 32 ans qu'elle était veuve. Et 9 mois plus tard, vous connaissez la grande douleur de perdre votre fille de 18 mois.
Vers 1804, Marguerite, ton frère Louis Dominique épouse Victoire PROFFIT et le 20 novembre 1805, elle lui donne un fils, Louis Frédéric mais il décède le 13 août suivant à l'âge de 8 mois.

Le 27 mars 1806 c'est la naissance de Pierre François Alexandre votre troisième et dernier enfant. Cette naissance arrive-t-elle à adoucir votre chagrin ou au contraire en rajoute-t-elle avec la peur de perdre aussi cet enfant ?

Le 31 août 1809, vous êtes de nouveau de mariage, Marguerite, ton frère Pierre Joseph épouse Louise Angélique BOUDEVILLE.

Le 9 octobre 1809, une fille, Victoire Lisabel, vient peut-être adoucir le chagrin de Louis Dominique et Victoire PROFIT. Quelques années de bonheur pour eux, avant ce 6 septembre 1818 où Victoire décède, laissant ton frère veuf avec une enfant de 9 ans. Aussi le 28 juillet 1819, épouse-t'il en seconde noces Catherine BOUILLEVAUX.

Le 13 avril 1821, ta grande soeur Marie-Louise perd son mari et le 12 septembre 1823, c'est ton frère aîné, Pierre Joseph qui décède. Il laisse 5 orphelins de 13 ans, 10 ans, 8 ans, 5 ans et 2 ans.

Les années passent et voici vos fils en âge de se marier. En ce 10 janvier 1825, Louis Joseph Prudent a 28 ans et il épouse HOCHER Rosalie Marguerite.
Marguerite, ta mère, âgée de 86 ans, décède le 30 juillet 1825 à la Chapelle Véronge, au domicile de ta soeur aînée Marie-Louise, elle ne verra pas le bonheur de Pierre François Alexandre, qui, à 24 ans, épouse PROVENCE Rose Victoire le 14 juin 1830.

Le 26 avril 1833, Marie-Louise décède, elle a 67 ans.

Vous avez le plaisir de connaitre vos petits-enfants, que des garçons :
chez votre fils ainé, Pierre Alexandre Marie, né en 1830 et Victor Prosper l'année suivante,
chez Pierre François Alexandre, Victor Alexandre né en 1831, Romain François né en 1833 et Louis Eloi né en 1835.

Jean Louis, ton frère Pierre Nicolas décède le 17 janvier 1838, à l'âge de 68 ans et le 3 août Marguerite Françoise, c'est ton frère Louis Dominique qui quitte ce monde à l'âge de 59 ans.

Jean Louis, tu décèdes le 10 octobre 1841, à l'âge de 74 ans, à ton domicile, rue le Comte à le Gault dans la Marne.
Marguerite Françoise tu rejoins ton époux le jeudi 8 avril 1847, tu as 74 ans et tu décèdes à ton domicile, rue le Comte à le Gault dans la Marne.

Souces des décès :
Le Gault - AD 51 - Registre Etat Civil - 2E 297-11.
Choisy en Brie - AD 77 - Registre paroissial - 5MI 3678.

Que ce soit ta mère Jean Louis ou la tienne Marguerite Françoise, elles ne se sont pas remariées. Pourquoi ?
Etre veuve au 19° siècle.
La femme du XIXe siècle est une éternelle mineure qui passe de la tutelle du père à celle du mari. Même mariée, la femme doit être "autorisée" par son mari pour aller en justice ou signer des contrats.
Par contre une veuve majeure ne revient pas sous l'autorité de son père ou d'un frère, elle ne retourne à l'état de minorité que si elle se remarie. Une veuve peut s'occuper de l'éducation de ses enfants, mais aussi gérer les biens familiaux. Elle a donc des droits importants qu'elle n'a jamais eu avant.

En savoir plus :

Commenter cet article