Génération 6 : sosas 40 et 41, Jean Claude PRUDHOMME ET Marie CORNILLEAU

Publié le par Colette Lefevre

Il fait beau en ce mois de mars 1798, et c'est le 19 de ce mois-là, que toi Jean-Claude, tu viens au monde, à Saint-Hilaire-la-Gravelle dans le Loir-et-Cher. Tes parents PRUDHOMME Claude, exerçant le métier de journalier, et LEMOINE Catherine, sont mariés depuis près de dix ans. A ta naissance, tu as un frère Jacques, né en 1791 et une sœur Marie, née en 1795. Viendra ensuite, en 1800, un troisième garçon, Mathurin. Tu as aussi un autre frère, François, mais je ne sais ni où, ni quand il est né !

Une grande famille de six enfants qu'il doit être difficile de nourrir et pour comble de malheur, ton père meurt le 23 mars 1812, tu as 14 ans.

Le 16 février 1824, tu épouses RICHARD Anne. Vos pères respectifs étant décédés, ce sont vos mères qui vous assistent. Jean-Claude, c'est ton petit frère Mathurin qui est ton témoin. Un an après ce beau jour, votre premier enfant voit le jour, c'est un garçon et vous le prénommez André Jean. Deux ans plus tard, le 22 avril 1827, c'est la naissance de votre deuxième fils, Georges Benoît. Mais votre bonheur va être de courte durée, surtout pour toi Jean-Claude, en effet, le 5 août 1827 ton épouse décède, te voici veuf à 29 ans avec un enfant de 2 ans et un nourrisson de 6 mois. Mais Georges Benoît rejoint sa mère vingt jours plus tard.

Tu ne peux pas rester seul dans cette situation même si ta mère s'occupe d'André Jean.

AD 41 - Registre Etat civil 5MI214/R2

AD 41 - Registre Etat civil 5MI214/R2

Toi Marie tu viens au monde le 25 octobre 1790 à Busloup dans le Loir-et-Cher. Tes parents CORNILLEAU Louis Pierre et BOUTTIER Marie Madeleine sont mariés depuis le 7 juillet 1789, tu es donc leur premier enfant. Tu grandiras avec deux frères, Louis né en 1793 et Antoine, venu au monde en 1801, ainsi que deux sœurs, Marie Anne, née en 1798 et Catherine Marie Anne, arrivée sur cette terre en 1805.

Le 7 novembre 1808, tu épouses RIVIERE René Joachim et le 16 juin 1810 votre premier enfant, une fille, Marie Marguerite vient combler votre bonheur. Le 20 janvier 1813, naissance d'une fille Madeleine Rosalie, suivie le 8 juin 1815 d'Henriette et le 13 septembre 1818 de Marie Augustine.

Le 23 août 1820, René Joachim décède, te voici veuve avec 4 filles en bas-âge, 10 ans, 7 ans, 5 ans et 3 ans et en plus tu es enceinte. Le 27 mars 1821 c'est la naissance de Françoise Marie. Comment vas-tu faire pour les élever, je pense que tes parents vont venir à ton secours.

AD 41 Registre paroissial FRAD041_4_E_014_0125

AD 41 Registre paroissial FRAD041_4_E_014_0125

Juillet 1828, l'été est beau à Busloup, encore plus beau pour vous puisque vous vous mariez le dimanche 6 juillet, en présence de ta mère Jean-Claude et de tes parents Marie, vos témoins sont ton oncle, Marie, Laurent Verrier et des amis.

Le 21 mars 1829 votre premier enfant commun, une fille Marie-Victoire, voit le jour et le 18 juillet 1832 vous lui donnez un petit frère Arsène Théodore. Après vos malheurs respectifs, vous voici heureux, vos enfants grandissent, toi Jean-Claude tu es journalier. Vous formez une grande famille recomposée avec 8 enfants.

Le 19 mai 1833, Marie Marguerite se marie à Busloup avec Théodore Arsène.

En 1837, une épidémie de grippe et une de choléra sévit en France occasionnant de nombreux décès dont celui de tes parents Marie, ta mère décède le 13 février 1837 et ton père le 28 mars 1837.

Le 27 novembre 1837, Henriette se marie avec Langlois Pierre Julien.

Le 3 janvier 1839, Marie Augustine épouse Picard Jean Baptiste. Bien sûr tu assistes au bonheur de tes filles.

Pour Madeleine Rosalie et Françoise Marie, je n'ai rien trouvé.

Le 2 octobre 1840, le malheur te frappe à nouveau Marie, Jean-Claude décède à l'âge de 42 ans, te voici veuve pour la deuxième fois, tu as 50 ans, André-Jean a 15 ans, Marie-Victoire est âgée de 11 ans et Arsène Théodore vient d'en avoir 8. Te voici à nouveau seule pour élever ces enfants, et cette fois-ci tes parents ne peuvent pas t'aider.

Mais le sort s'acharne sur toi, le 27 décembre 1845, ta fille Marie Augustine, âgée de 27 ans, décède. Son mari décède 2 mois plus tard, laissant 3 orphelins de 6 ans, 5 ans et 2 ans. Est-ce toi qui va t'en occuper ?

Le 24 novembre 1846, André-Jean se marie, je ne sais pas si tu y assistes.

Le 26 janvier 1847, Langlois Pierre Julien, l'époux de Marie Marguerite décède, la voici veuve à 32 ans avec 2 jeunes enfants de 8 ans et 4 ans et en plus enceinte, Jules Constant naît le 13 février. Vas-tu là aussi être mise à contribution ? Qui mieux que toi peut comprendre la détresse de ta fille ?

Le 7 janvier 1849, Marie Marguerite épouse Tessier Barthélémy.

Le 21 novembre 1852, tu assistes au mariage de Marie-Victoire, comme tu dois assister à celui d'Arsène-Théodore en septembre 1858 à Prénouvellon (grâce à Claudine T, j'ai trouvé cette date sur les tables décennales, mais pas l'acte dans les registres, merci Claudine de ton aide).

Tu verras la naissance des enfants :

de Marie Marguerite : Pierre Augustin (1836) et Françoise Philomène (1839 mais décédée en 1842)

de Henriette : Louis Julien (1839), Augustine Florence (1843) et Jules Constant (1847 mais décédé en 1849)

de Marie Augustine : Joseph Julien (1839), Jacques Hyppolite (1840) et Anne Louis Jules (1843)

d'André-Jean : Louis Léon (1855),

de Marie-Victoire : Louis Adrien (1853), Marie Delphine (1856), Pierre Louis Ernest (1858), Hippolyte Auguste (1860) et Florentine Juliette (1862),

et certains d'Arsène-Théodore : Louise Alexandrine Arsène (1859), Isidor Théodule (1861) et Léonie Joséphine (1863).

Marie tu décèdes le vendredi 7 avril 1865, à l'âge de 74 ans, à Busloup. C'est ton gendre Barthélémy TESSIER, chez qui tu vis, qui déclare ton décès.

Commenter cet article