O comme Oulins

Publié le par Colette Lefevre

O comme Oulins

Oulins est une commune française située dans le département d'Eure-et-Loir en région Centre-Val de Loire. En 2012, la commune comptait 1 186 Oulinois et Oulinoises.

Ce lieu est utilisé 8 fois dans ma généalogie : Branche grand-mère maternelle
GOSSELIN Marie Catherine Euphrasie (1818-1857) : Naissance (25.11.1818)
HALARD Auguste (1845-) : Naissance (20.9.1845)
HALARD Désiré (1841-) : Mariage (10.10.1863) avec MAILLARD Eugénie Prudence (1844-)
HALARD Eléonore Vitale (1844-) : Naissance (1.4.1844)
HALARD Frédéric Vital (1822-1857) : Mariage (6.2.1842) avec GOSSELIN Marie Catherine Euphrasie (1818-1857)
HALARD Maxime (1848-) : Naissance (7.12.1848), Mariage (11.5.1868) avec SEUGE Florentine (1851-)
MAILLARD Eugénie Prudence (1844-) : Naissance (27.12.1844)

Etymologie
Son nom primitif, OLINS, paraît lui venir des Oliviers-Oléa qui y croissaient ou que l'on cultivait à l'origine : étymologie probable, comme celle des communes voisines Anet et Saussay qui doivent leurs noms à deux espèces d'arbres, les aulnes et les saules.
Les registres de l'état-civil datent de 1686. Au XIIIème siècle, on y comptait 60 paroissiens. En 1759, il y avait 56 feux et 120 communiants.
Le recensement de 1826 comptait 548 habitants
La pierre d'Oulins
Lorsque nous nous promenons dans les rues d'Oulins, nous remarquons de nombreuses maisons en pierre C'est la pierre d'Oulins. Elle a été à l'origine de bien des constructions du canton. Voici un aspect historique de la pierre d'Oulins :
« Le plateau qui borde la vallée de la Vesgre, à l'est, au-dessus de Boncourt et d'Oulins, contient dans son sol silico-argileux, des bancs de calcaire assez importants pour qu'on ait pû songer à les exploiter. La pierre que l'on en extrait est blanche, dure et fine ; elle se présente sous les aspects de blocs de petites dimensions, et, particulièrement, de forme méplate.
Lire la suite :

Lieux et monuments
L'église Saint-Pierre : L’église Saint-Pierre d’Oulins est mentionnée au XIIe siècle comme appartenant aux Religieux de l’Abbaye de Saint Père. Construite en pierres d’Oulins, c’était à l’origine un rectangle de 7,60 sur 19 mètres. On y a successivement ajouté le sanctuaire (7m de long sur 5m de large, une sacristie, un porche (le caquetoire). Au seuil de ce porche une pierre blanche perpétue la mémoire d’un artisan maçon, le TETU.
Un petit clocher quadrangulaire a été posé entre la nef et le chœur. Sous le chœur s’étendent d’anciens caveaux dont on peut lire quelques inscriptions. La voute cintrée en bois a conservé des peintures figurant le soleil, la lune rappelant que le chœur d’une église est l’image du ciel.
En 1778, la seconde cloche de l’église a été refondue à Ezy…,elle a été baptisée et nommée Pierre par les habitants d’Oulins.
En savoir plus sur l'église :

Le château rouge :

Personnalités liées à la commune
Esprit-Philippe Chédeville (1696 - 1762), compositeur, facteur d'instruments, musicien du roi et de l'académie royale de musique (flûte, hautbois, basson, musette), natif de Oulins. Trois frères dans le sillage des Hotteterre…
Issus d'une famille originaire de La Couture - une petite ville normande célèbre pour le tour de main de ses ouvriers qui fabriquaient des instruments en bois - et alliée aux Hotteterre, une illustre lignée de musiciens et de facteurs d'instruments à vent, Esprit Philippe et ses deux frères, Pierre (1694-1725) et Nicolas (1705-1782), maîtrisaient en virtuoses la musette de cour (forme baroque de la cornemuse). Tous les trois furent actifs à la cour de Louis XV.
Leur grand-oncle, Louis Hotteterre, était facteur d’instruments à vent ainsi que joueur de musette et de hautbois à l’Orchestre de l’Opéra.
Lors du sacre de Louis XV, le 26 octobre 1722, parmi les douze Grands Hautbois du roi qui exécutaient certains morceaux officiels pendant la cérémonie, il y avait trois Hotteterre, Jeannot, Jacques dit le Romain (à cause d'un voyage en Rome) et Nicolas dit Colin, aux côtés de leur jeune cousin Pierre Chédeville, qui avait remplacé à cette charge Louis Hotteterre en 1920.
Ecoute gratuite de sa musique :

Cartes postales anciennes :

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Oulins
http://www.oulins.fr/mairie/le-mot-du-maire/
http://www.paroisse-anet.fr/Les-eglises-de-la-paroisse_a26.html
http://baroquenmd.viabloga.com/news/esprit-philippe-chedeville-oulins-1696-paris-1762

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article