C comme Charsonville

Publié le par Colette Lefevre

C comme Charsonville

Ce lieu est utilisé 9 fois dans ma généalogie :

BEAUJOUAN Jean Jacques (1767-1832) : Naissance (16.3.1767)
CHAMPENOIS Simon Pierre (~ 1625-1692) : Mariage religieux (16.7.1647) avec VENOT Simone (-1669)
COULLON Gentien (~ 1618-) : Naissance (vers 1618)
COULLON Gentien (1648-1715) : Mariage (19.1.1672) avec CHAMPENOIS Vrine (~ 1652-1736)
COULLON Pierre (1697-1757) : Mariage (22.11.1718) avec DOUCET Anne (-)
FONTAINE Gilles (1633-1709) : Mariage (20.11.1657) avec CAILLARD Jacqueline (1642-1703)
PRUDHOMME Geneviève Ida (~ 1897-1967) : Naissance (vers 1897)
PRUDHOMME Reine Marguerite (1899-1982) : Naissance (1899)
PRUDHOMME Reine Olga (1905-1993) : Naissance (1905)


Charsonville est une commune française, située dans le département du Loiret en région Centre-Val de Loire, arrondissement d'Orléans, canton Meung-sur-Loire.
Un champ de blé, de maïs, de tournesol, une coccinelle, un hérisson et à l'horizon : un château d'eau, des maisons, le clocher d'une église où se dessine le charmant village de

De nombreuses cartes postales anciennes, un vrai régal.

De nombreuses cartes postales anciennes, un vrai régal.

Lieux et monuments
Église partiellement romane du 12e siècle,

photo : François GOGLINS. Sous licence Créative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International. historique et photos  http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Charsonville-FR-45-%C3%A9glise-06.jpg#/media/File:Charsonville-FR-45-%C3%A9glise-06.jpg

photo : François GOGLINS. Sous licence Créative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International. historique et photos http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Charsonville-FR-45-%C3%A9glise-06.jpg#/media/File:Charsonville-FR-45-%C3%A9glise-06.jpg

L’église Saint Martin de Charsonville mélange les époques mais reste à dominante gothique.
Le chœur est de la fin du XIIème, la nef a été agrandie au XVIème siècle quand au clocher il date du siècle suivant.

De très belles photos de l'église et des ses vitraux à découvrir sur ce site

Le château de Charsonville fut partiellement démoli par les Guerres de religion au xvie siècle et acheté par les Tassin d'Orléans au 18e siècle.

Personnalités liées à la commune

Famille Tassin de Charsonville : La famille Tassin de Charsonville est une famille de la noblesse française originaire de la ville d'Orléans.
Augustin Prosper Tassin de la Renardière (1728 - 1814), seigneur de Charsonville et de la Renardière à Baccon, capitaine des chasses de Sologne du duc d'Orléans, conseiller secrétaire du Roy à la cour des Aydes de Montauban, raffineur de sucre avec son beau-frère, Pierre Philippe Jean Miron, seigneur de Poisioux et du Coudray. Il épousa Madeleine Monique Seurrat de La Barre - fille de Etienne Augustin Seurrat de La Barre, raffineur à Orléans en 1760, seigneur de La Grand-Cour, président de la juridiction consulaire d'Orléans - et cousine de Jacques-Isaac Seurrat de La Boulaye. Il eut, entre autres, un fils : Étienne Augustin Tassin de Charsonville, raffineur de sucre également, mais qui dut fermer les raffineries familiales en 1816 à la suite du blocus anglais contre Napoléon Ier qui eut pour effet de bloquer l'approvisionnement de canne à sucre.
Charles François Tassin de Charsonville (1723 - 1804), seigneur de Lorges en Beauce, grand-maître des Eaux et Forêts de la généralité d'Orléans, fut également un des principaux raffineurs de sucre de la ville. Sa résidence orléanaise fut « la Grande Babylone » située rue d'Escures à Orléans (aujourd'hui siège régional de la Caisse d'épargne) et il fit construire deux hôtels pour ses fils par l'architecte du roi Pierre-Adrien Pâris, qui sont parmi les plus spectaculaires de la ville après la résidence construite par Victor Louis pour le duc d'Orléans dit Philippe-Égalité. Les deux hôtels situés rue de la Bretonnerie sont aujourd'hui propriété d'administrations : le no 1 rue de la Bretonnerie est la résidence du gouverneur militaire de la ville ; le no 3 rue de la Bretonnerie est propriété du Conseil général du Loiret. Il fit également réaliser son portrait par le pastelliste Jean-Baptiste Perronneau et son portrait est aujourd'hui au musée des beaux-arts d'Orléans. Fils de Charles Tassin de La Chaussée, il épousa Marie Anne Colas des Francs, de la fameuse manufacture des tabacs, dont il eut une nombreuse descendance telle que Paul de Laage de Meux, Aignan Isaac Seurrat de La Boulaye, Joseph de Loynes d'Estrées, Louis Henri Emmanuel Tassin de Montaigu ou Guy de Marin de Montmarin.


Découvrez la commune :

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charsonville
http://fr.wikipedia.org/wiki/Famille_Tassin_de_Charsonville
http://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Charsonville?uselang=fr

Commenter cet article