DELAIGRE Paul Nicolas Marc & DUTARTRE Constance Romaine sosas 36-37

Publié le par Colette Lefevre

Paul Nicolas Marc tu vois le jour le jeudi 16 juin 1814 à La Trétoire en Seine et Marne.
Tes parents Jean Laurent DELAIGRE, âgé de 44 ans et Marie Madeleine Anne PICARD, âgée de 32 ans, sont mariés depuis 9 ans et demi.
Ton père est instituteur et géomètre cadastral.
A ta naissance, tu as une soeur Marie Victoire Flavie née en 1807 et un frère Jean Laurent né vers 1812. Votre famille s'agrandit en 1816 avec Julie Adélaïde et Nicolas Auguste Victor en 1825. Vous grandissez ensemble. Le 5 août 1832 est un jour terrible pour vous tous, ton père décède, tu as 18 ans et Nicolas Auguste Victor seulement 7.
Fin 1835, ta soeur Marie Victoire Flavie épouse PRIET Louis Marcellin. Jean Laurent se marie avec CORDET Marie Adèle, mais je ne sais ni où ni quand. Fin 1842, c'est le mariage de Julie Adélaïde et LEROY Jean Aimé.

Toi Constance Romaine, tu viens au monde le 15 mai 1821 à Saint-Barthélémy, ta mère DUTARTRE Joséphine Appoline est âgée d'environ 26 ans. On peut facilement imaginé la détresse de ta mère qui deux mois plus tôt a déclaré être enceinte des oeuvres d'un inconnu !!! Comment t'accueille-t-elle ? C'est ta grand-mère qui déclare ta naissance.
Huit ans plus tard, ta mère se marie et de cette union naîtront en 1833 un demi-frère Louis-François et en 1835 une demie-soeur Ismérie Virginie. Es-tu bien acceptée par ton beau-père, ne souffres-tu pas trop de ces demis frère et soeur ? Ne te fait-on pas trop souvent la réflexion que tu es une enfant naturelle ?
Le lundi 19 mai 1845 est un grand et beau jour pour vous, vous vous dites "OUI" à Saint-Barthélemy, en présence de ta mère, Paul Nicolas, et de ton frère Jean Laurent et toi Constance Romaine, peut-être ta mère et son mari, tes témoins sont des amis ayant pour nom : FRUTEL !

Saint Barthélémy - AD 77 - Registre paroissial - 5MI 7105
Saint Barthélémy - AD 77 - Registre paroissial - 5MI 7105

Saint Barthélémy - AD 77 - Registre paroissial - 5MI 7105

Un autre grand et beau jour, le 23 février 1846, votre fils Edouard Hippolyte vient compléter votre bonheur. Profiterez-vous de ce bonheur tout neuf ou la vie a-t-elle prévue de vous mettre des bâtons dans les roues ?
Que se passe-t-il en 1846, où es-tu Paul ? Le recensement nous apprend que Constance vit chez sa mère avec votre fils.
Par contre au recensement suivant tu es là Paul, vous vivez tous les trois à côté de ta mère, Constance, et de ton beau-père, ta demie-soeur est là aussi, dans la rue de Margouilliers à Saint-Barthélémy. Paul tu es menuisier et toi Constance couturière.
Paul , fin 1847, ton plus jeune frère, Nicolas Auguste Victor épouse BILBAUT Julie Amicée
Constance, en février 1858, ton demi-frère Louis-François se marie avec BRUNOT Louise Marguerite Hortense et en novembre de la même année, c'est ta demie-soeur Ismérie Virginie qui épouse ROUGET Félix Antoine
Vous voici tous mariés !

Le 27 septembre 1862, ton beau-père décède Constance.

Votre fils Edouard Hippolyte grandit mais vous ne lui avez donné ni petit frère, ni petite soeur, il est votre seul enfant et le restera. Paul, alors que tu avais 18 ans, tu as connu la douleur de perdre ton père, ton fils connaîtra cette douleur le 8 septembre 1869, il a 23 ans. Te voici veuve Constance, et un malheur n'arrivant jamais seul, un mois plus tard, le 10 octobre ta mère décède. Tu résides avec ton fils à Grenet, hameau de Saint-Barthélémy, où tu es manoeuvrière.
Edouard Hippolyte se marie le samedi 29 juin 1872 à Saint-Barthélémy avec BAUDIN Victorine Virginie, et un an plus tard, le 12 octobre 1873 ta première petite-fille Léontine Noémie vient au monde.

Tu n'auras pas le temps de la voir grandir et tu ne verras pas, en 1876, la naissance de ta deuxième petite-fille Berhe Victorine, car tu quittes ce monde le 18 janvier 1874.

Suite au décès de son père, Edouard Hippolyte hérite en 1870 et 1872 de 771,13 F (valeur du mobilier, argent, rentes et créances) et 209,95 F (revenus des immeubles). Suite au décès de sa mère, il hérite en 1874 de 131,90 F (valeur du mobilier, argent, rentes et créances) et 173,13 F (revenus des immeubles), soit un total de 1248,36. Les biens immobiliers sont répartis sur Saint-Barthélémy, Saint-Martin et la Ferté-Gaucher.

En admettant qu'Edouard Hippolyte touche 5,00 f par jour, à six jours par semaine soit 26 jours par mois, son salaire annuel est d'environ 1560,00 F, son héritage correspond donc à un peu plus de huit mois de salaire.
J'ai obtenu ces renseignements d'héritage grâce aux tables de successions et absences des archives départementales de Seine et Marne ( registres 127Q16 02 et 127Q17 02).

Mais qu'est-ce donc que ces tables de successions et absences ?
C'est un ensemble de tables que l’on appelle tables de l’enregistrement. Elles ont été créées par la loi du 22 frimaire an II (12 décembre 1798) et ont remplacées un ensemble d’autres documents du même style classés dans le contrôle des actes. Ces tables contiennent la liste des personnes décédées ou absentes (disparues), classées par ordre alphabétique et enregistrées dans le bureau dont dépend leur domicile (et non pas le lieu de décès).
Dans cette table on trouvera entre autre : les nom, prénoms, profession et domicile du défunt, l’âge du décédé, la situation de famille, le nom du conjoint et le nombre d’enfants, noms, prénoms, domiciles des héritiers, estimation des biens et surtout la date de l’enregistrement de la mutation qui renvoie à d’autres registres ceux des mutations par décès.
Grâce à ces tables on peut trouver : un ancêtre mort il y a plus de 50 ans, un ancêtre mort hors de son domicile, avoir la liste des enfants du défunt, avoir une idée de la « fortune » de nos ancêtres.

J'ai déjà eu l'occasion de vous parler des instituteurs qui à l'époque étaient aussi géométres, sacristains, sonneurs de cloches, ... :

Sources :
AD 77 - La Trétoire - Registre d'état civil - 5MI 6195, Saint Barthélémy - Registre d'état civil - 5MI 7102, 5MI 7105, 5MI7107 et 5MI7108

Commenter cet article