CLERGE Louis François et LEFEVRE Rosa Clémence, sosas 22/23

Publié le par Colette Lefevre

Louis tu viens au monde le 26 octobre 1850 à Sancy-lès-Provins en Seine et Marne.
Tes parents sont CLERGE Pierre Adrien, âgé de 29 ans et MEUNIER Clotilde Angèle, 25 ans. A ta naissance, tu as déjà un frère qui va avoir deux ans et qui se prénomme Pierre Adrien. Une petite soeur, Alphonsine Ambroisine, ouvre les yeux en 1858.

Le 13 septembre 1870, tu es exempté du service militaire car ton frère est sous les drapeaux, cependant tu as servi dans les mobilisés de Seine et Marne du 23 novembre 1870 au 12 mars 1871.

Apparemment tu as vécu une enfance heureuse sans grand drame, mais deux mois après tes 20 ans, ta mère décède.

Archives Départementales de Seine et Marne, registre d'état civil de Sancy-lès-Provins cote 5MI5937

Archives Départementales de Seine et Marne, registre d'état civil de Sancy-lès-Provins cote 5MI5937

Archives Départementales de Seine et Marne, Recensement militaire, listes nominatives et registres par subdivision  SUBDIVISION MILITAIRE DE FONTAINEBLEAU, Registre matricule militaire de 1870 p122
Archives Départementales de Seine et Marne, Recensement militaire, listes nominatives et registres par subdivision  SUBDIVISION MILITAIRE DE FONTAINEBLEAU, Registre matricule militaire de 1870 p122

Archives Départementales de Seine et Marne, Recensement militaire, listes nominatives et registres par subdivision SUBDIVISION MILITAIRE DE FONTAINEBLEAU, Registre matricule militaire de 1870 p122

Clémence, tu es née le 8 avril 1858 à Pierrelez en Seine-et-Marne.
Tes parents, LEFEVRE Victor Alexandre, âgé de 27 ans et GAUTHIER Rosa Adelphine sont mariés depuis 11 mois, tu es donc l'aînée de la famille. Onze mois plus tard, un petit frère ouvre les yeux, il se prénomme Gustave Joseph Alexandre. Pour toi, apparemment aussi ton enfance a été heureuse, pas de grand drame non plus.

Archives Départementales de Seine et Marne, registre d'état civil de Pierrelez, cote 5MI5925

Archives Départementales de Seine et Marne, registre d'état civil de Pierrelez, cote 5MI5925

Vous vous mariez le 21 janvier 1877 à Cerneux en Seine et Marne, en présence de ton père, Louis, et de ta mère, Clémence. Vous avez respectivement 27 et 19 ans. Louis tu es cultivateur.

Archives Départementales de Seine et Marne, registre d'état civil de Cerneux, cote 5MI7784 De 1873 à 1882 (vue 82)
Archives Départementales de Seine et Marne, registre d'état civil de Cerneux, cote 5MI7784 De 1873 à 1882 (vue 82)

Archives Départementales de Seine et Marne, registre d'état civil de Cerneux, cote 5MI7784 De 1873 à 1882 (vue 82)

Onze mois après ce beau jour, votre premier enfant voit le jour, c'est une fille que vous prénommez, comme sa grand-mère paternelle, c'est-à-dire Clotilde Angèle. Deux ans plus tard, le 3 décembre 1879, une deuxième fille vient au monde, vous la prénommez Delphine Rosa, mais le 1er août 1880, votre petit ange décède, elle a 8 mois. Votre bonheur et votre insouciance de jeunes parents sont brisés, il va falloir continuer à vivre malgré ce coup dur et faire face pour votre fille aînée. Et pour cela vous vous rapprochez de tes parents Clémence, au hameau de Vignory à Cerneux, où ils habitent depuis 1866 et où tu as grandi avec ton frère et tes grands parents maternels.
Le 16 août 1881 voit la naissance d'Eugénie. Vos angoisses, toutes légitimes, ne sont heureusement pas fondées, tout comme Clotilde Angèle, Eugénie va grandir.
Votre premier garçon, Gustave Louis vient agrandir votre famille le 28 janvier 1885, je peux imaginer ta joie Louis, après la naissance de trois filles, le voici enfin ce garçon que tu attendais tant, mais ton bonheur est de courte durée, ton héritier décède le 28 mai 1885. Vous voici brutalement replongé dans les affres d'une douleur inconsolable.
Le 2 mars 1889, c'est la naissance de Marthe, vivra-t-elle ? Cette question doit tourner en boucle dans votre tête, la perdre aussi serait trop dur. Malheureusement vous êtes confontrés à un nouveau décès le 24 mai 1892, mais ce n'est pas Marthe, non c'est ton père Pierre qui vient de rejoindre son épouse après vingt deux ans de veuvage.
Eté 1893, te voici de nouveau enceinte Rosa et le 1er avril 1894 c'est la naissance de Lucie, toujours les mêmes angoisses et la même question qui vous assaillent.
Une nouvelle naissance dans votre maison, en février 1895, c'est votre fille aînée qui met au monde une petite fille Gabrielle, vous voici grands-parents.
En octobre 1896, Clotilde Angèle vous donne une deuxième petite fille, Cécile puis un petit garçon en novembre 1897.
Le 12 mars 1898, Clotilde Angèle se marie. Pour lire son histoire c'est ici

Le 15 octobre 1899, Clotilde Angèle met au monde son deuxième fils Marcel Henri.
Par contre vous, vous n'avez que des filles, Louis, je suppose que tu dois désespérer d'avoir un fils ! Rassure-toi, le voici ton fils le 25 octobre 1899, Paul Ernest fait son entrée dans cette maison de filles.
Es-tu heureux ou au contraire désespéré car tu crains que tout comme ton premier fils, il ne vive pas?

Il était dit que tu n'aurais pas de garçon, en effet Paul Ernest ne vit que deux jours. Ce sera votre dernier enfant.
Clotilde Angèle met au monde 4 autres garçons : Lucien Henri en mars 1901, Maurice Jules en octobre 1903, Paul en février 1905, mais il décède 9 jours plus tard, Raymond en janvier 1906, il ne vit que 3 jours. Les coups durs ne s'arrêtent pas là, le 4 novembre 1906, Marthe décède, elle a 17 ans, c'est le quatrième enfant que la vie vous reprend, quelle injustice, quelle souffrance.
Nouvelle naissance chez Clotilde le 11 novembre 1906, Marie, une petite fille de plus pour vous et un autre bonheur, le 9 mars 1907, Eugénie se marie avec BAILLY Jules Arthur, vous assistez à son mariage, le mari de Clotilde est son témoin.
(Je ne sais pas si vous vivez les événements suivants car je ne connais pas vos dates de décès.)
Clotilde vous donne encore deux petites filles Georgette en février 1909 et Charlotte en octobre 1912. Entre ces deux naissances, un petit garçon Henri nait en juin 1911, mais il ne vit qu'un mois.
Le 9 février 1916, le mari d'Eugénie « Meurt Pour La France » à Cappy dans la Somme.
Lucie se marie le 24 janvier 1920 à Jouy-sur-Morin avec DOUBLET Jules.
Je n'en sais pas plus, les archives n'étant pas encore en ligne, trop récentes. Il va falloir attendre.


Rosa, tu as mis au monde 7 enfants, 3 sont morts en bas-âge et Marthe est décédée si jeune. Vous avez de plus, aussi subi les décès en bas-âge de trois de vos petits-fils.
Comment faites-vous pour supporter toute cette souffrance, vous révoltez-vous de temps en temps ou au contraire êtes-vous résignés ? Avez-vous encore l'envie de rire ou plongez-vous dans une complète dépression ? Pas de psychologue à l'époque, pas de cellule de crise, chacun doit se débrouiller, faire face à l'adversité, avancer coûte que coûte, quelle vie difficile vous avez vécu, je ne vous envie pas, non au contraire, je vous plains et je vous admire aussi. Serions-nous nous capables de surmonter tous ces coups durs ?

Pour en savoir plus sur Cerneux, c'est ici :

Publié dans Branche PRUDHOMME

Commenter cet article