CHABLE Henri François et PROVOST Angèle Palmyre Maria 12/13

Publié le par Colette Lefevre

Henri François CHABLE tu vois le jour le jeudi 6 septembre 1877 à Briouze dans l’Orne. Tes parents sont Nicolas François, maitre d'hôtel, âgé de 44 ans et LEVEILLE Léontine Henriette, aubergiste, âgée de 36 ans.
A ta naissance, tu as pour frères et sœurs : Angeline née en 1856, Maxime né en 1860, Emilia Isidorine née en 1873 et Augustine Victoire Léonce née en 1875. Vous grandissez tous les cinq jusqu’au 16 janvier 1890, où ta sœur Emilia décède à l’âge de 17 ans. Toi , tu as seulement 12 ans et 4 mois mais je peux imaginer ce que ce décès a du te marquer. Et alors que dire de ce 6 septembre 1897, le jour de tes 20 ans, ce jour qui aurait du être merveilleux, ce jour où ta mère décède, quelle souffrance, quel désarroi, que cette vie peut-être insupportable certaines fois.

Grâce à ta fiche matricule, que j'ai pu consulté sur les Archives Départementales en ligne de l'Orne, cote R1107, je sais que tu as les cheveux et les sourcils châtains, tes yeux sont roux (?), tu as le front bombé, le nez moyen, la bouche moyenne, le menton rond et le visage ovale. Tu mesures 1m.60.
Ton dégré d'instruction est 3, ce qui signifie que tu sais lire, écrire et compter.
En 1897, tu es camionneur à Briouze.
Le 16 novembre 1898, tu arrives au corps du 29e bataillon de chasseurs comme chasseur de 2e classe. Tu es nommé chasseur de 1ère classe le 16 janvier 1901. Le 25 septembre 1901, tu es envoyé dans la disponibilité et tu te retires à Briouze.

Angèle Palmyre Maria, toi tu viens au monde le 23 juillet 1876. Tes parents sont Auguste Guillaume, âgé de 28 ans qui exerce le métier de tisserand et PORTIER Zoé Elvire, âgée de 22 ans. Tu es l’aînée de la famille, un an plus tard, le 16 août 1877 ton frère Auguste voit le jour et le 20 novembre 1878 c’est ta sœur Marie qui vient agrandir la famille. Mais malheureusement, le 4 décembre 1878 ton frère Auguste meurt, il a 16 mois, suivi le 9 décembre 1878 de ta sœur Marie âgée de seulement 3 semaines. Tu es encore trop jeune je pense pour comprendre ce qui se passe, mais tu dois bien ressentir la souffrance de tes parents. Tu restas presque 11 ans une fille unique, aussi la naissance le 2 avril 1889 de ton frère François est-elle, pour toi, un grand bonheur ou au contraire une souffrance ? Difficile de partager quand on a tout eu pour soi pendant si longtemps, difficile d’accepter que sa mère passe beaucoup de temps avec ce bébé, beaucoup trop peut-être à ton goût !

Avez-vous ressenti le séisme du 30 mai 1889 qui est considéré comme un des plus forts séismes du siècle en Normandie, fortement éprouvé à Jersey et Guernesey, ainsi que dans l'Orne, le Calvados, l'Eure, l'Eure-et-Loire, la Seine-Maritime et la Mayenne. Il fut ressenti jusqu'en Angleterre et, en France, jusqu'à Salouêl ( Somme ), Saint-Malo, Rennes ; il semble même que le séisme aurait était ressenti à Bâle. Des maisons furent lézardées à Caen, Flers et Avranches, des vitres brisées à Saint-Malo, Flers, Cherbourg où tomba un chapiteau de l'église de la trinité. Comme vous avez dû avoir peur ! Bien sûr ce n’était pas la première fois que cela se produisait, mais quand même ce doit être angoissant.

Le samedi 8 février 1902, à Briouze, vous vous dîtes « OUI » mutuellement, Henri tu as 24 ans et toi Angèle 25. Assistent à votre mariage, de ton côté Angèle, Isidore ROBERT ton cousin et témoin, et tes parents. De ton côté Henri, il y a ton père, Louis ORIOT ton neveu et témoin, ainsi que vos amis et témoins : Alexandre LEPROVOST et Gaston LOUVEL.

Signatures de votre acte de mariage, AD 61 registre état civil 3NUMECEC63/3E2_063_12

Signatures de votre acte de mariage, AD 61 registre état civil 3NUMECEC63/3E2_063_12

Le 25 mars 1905 Maurice André Henri, mon sosa 6, vient au monde, suivi de Gabrielle (je ne connais pas sa date de naissance) et Denise Simone née le 29 février 1912.
Tu ne partiras pas à la guerre de 14/18car, par trois fois, tu es réformé pour épilepsie constatée, en avril 1912, puis en septembre 1914 et enfin en février 1917.
Vos enfants grandissent et se marient tous les trois, ils vont donneront même des petits-enfants.

Henri tu décèdes le lundi 28 octobre 1935, à l'âge de 58 ans. Toi Angèle, tu subiras le décès de Gabrielle en février 1936. Comment fais-tu pour supporter ces deux départs qui doivent te laisser complètement démunie ?

Et voici que quelques mois après c'est la deuxième guerre mondiale qui éclate, une deuxième guerre que tu vas vivre, avec ses angoisses, ses horreurs, ses privations, tu vas devoir y faire face, seule, avec pour unique ressource ton travail de lavandière. Jusqu'à tes derniers jours tu laveras le linge des autres, toute la journée, au lavoir, les genoux dans l'eau, même en hiver où l'eau est glacée, travail ingrat et combien difficile. Le 21 septembre 1944, tu quittes ce monde, tu as 68 ans, mais tu as vécu tellement de situations difficiles que je suis persuadée que ce départ est pour toi une délivrance. Repose en paix.

Découvrir Briouze :

Les personnages célèbres de l’Orne : Depuis deux millénaires, l’histoire de l’Orne est peuplée de personnages célèbres dont la renommée a dépassé les frontières de la région et parfois de la France. Si bon nombre d’entre eux sont nés dans le département, le grandissant par leur notoriété, d’autres sont venus s’y installer, le plus souvent par choix. Certaines personnalités, fort illustres, y ont simplement séjourné, honorant l’Orne de leur présence.

Si l’Orne a donné naissance à quelques acteurs célèbres en leur temps - Gaultier-Garguille, Roland Armontel, Mary Glory -, elle a surtout été choisie comme lieu de résidence, par Jean Gabin, séduit par son authenticité.

Publié dans Branche CHABLE

Commenter cet article