LEFEVRE Estienne et ROUSSEL Thoinette (sosas 512-513)

Publié le par Colette Lefevre

Les plus anciens ancêtres LEFEVRE que j'ai pu trouver sont : LEFEVRE Estienne (sosa 512) et ROUSSEL Thoinette (sosa 513) 10°ème Génération.


Estienne je ne sais rien de ta naissance, je ne connais même pas tes parents.
Toi, Thoinette, tu es née le 18 avril 1670 à Le Gault-Soigny, petite commune de la Marne. Tes parents sont ROUSSEL Jacques et HERBETH Héleine. A ta naissance, tu as déjà un frère Jacques de près de 4 ans ton aîné. Un petit Louis est né un an avant toi mais il n'a vécu que 14 jours.
Suivront deux frères Etienne et Charles avec qui tu grandiras et une petite Hélenne qui ne vit que 4 jours, tu as alors 9 ans, te rends-tu compte de la situation ? Comprends-tu la souffrance de tes parents ?


Le 13 novembre 1695, vous vous mariez à La Noue dans la Marne, où vous vivrez et aurez vos enfants.

Dix mois après ce beau jour, une petite Marie voit le jour, repenses-tu alors, à ce moment-là, au décès de ta petite sœur, crains-tu de souffrir comme tes parents ?
Heureusement pour vous, Marie grandit et deux ans plus tard, vous lui donnez non pas un, mais deux petits frères : Estienne et Jean, mais ils ne vivent que de deux jours. Votre bonheur de jeune couple et de jeunes parents aura été de courte durée, vous voici plongés dans les affres de cette douleur insupportable dont aucun parent ne peut sortir indemne.
Dix huit mois plus tard, en 1699, c'est la naissance de Françoise, comme vous devez la surveiller et l'entourer de toutes vos attentions, voici qu'elle a une semaine, puis deux, puis un mois, vos craintes s'estompent peut-être un peu, maintenant elle a deux mois, puis trois mais elle n'arrivera pas à 4 mois et vous voici de nouveau plongés dans cet abîme destructeur, et comble de malheur, en septembre 1701, Marie, votre fille aînée décède, 4 jours après ses cinq ans, vous vous retrouvez seuls, vos quatre enfants sont morts. Une période critique pour toi Thoinette puisque tu es enciente. Cette douleur ne va-t-elle pas perturbée cette grossesse ? Six mois plus tard, une petite fille voit le jour et vous la prénommez Françoise. On peut facilement imaginer vos angoisses et vos peurs, mais les jours passent, les semaines aussi, ainsi que les mois et Françoise a 2 ans quand Estienne vient agrandir la famille. Nouvelles angoisses, nouvelles peurs, mais là aussi les jours passent, les semaines défilent, vos deux enfants grandissent. Françoise a 4 ans et demi et Estienne 2 ans et demi quand arrive Pierre en octobre 1706, il ne vit que deux jours.
Le sort s'acharne sur toi Thoinette, puisque le 28 janvier 1707, ton époux Estienne décède. Te voici veuve à 37 ans avec deux jeunes enfants. Peut-être tes parents t'aident-ils ?

Si c'est le cas, ils ne le feront pas longtemps, puisqu'en octobre 1708, ton père décède et ta mère le rejoint en juin 1709.
Peut-être trouves-tu du soutien auprès de tes frères et des tes belles-soeurs,qui vivent tous à Le Gault-Soigny. Ils connaissent tes douleurs pour les avoir vécu eux aussi : ton frère aîné Jacques s'est retrouvé veuf en 1702 et a perdu en 1703 un enfant de 2 ans. Entre 1698 et 1708, Etienne a perdu ses 4 enfants, quand à Charles il a perdu en 1703 une enfant d'un mois et s'est retrouvé veuf en 1707. En 1713, c'est ton frère Etienne qui perd sa femme. Vous avez tous les quatre connu cette douloureuse condition du veuvage. Tes frères se remarient, mais toi non, tu restes seule.


Apparemment tu connais une période un peu moins douloureuse, mais ce ne doit pas être facile avec tes deux enfants. Où vivez-vous et de quoi ? De qui obtiens-tu du soutien ? Mais les périodes tranquilles sont de courtes durées.
Le 8 octobre 1721 ton frère Etienne décède, il a 49 ans, il laisse une veuve de 45 ans, un enfant de 5 ans et un bébé de 6 mois. Il a eu la douleur de perdre 6 enfants en bas-âge.

Deux bonheurs pour toi :
Le 12 février 1725, ta fille, qui a 23 ans se marie à Le Gault-Soigny avec COLLARD Lupien et le 7 janvier 1726, ton fils a 22 ans, il épouse VERRIER Marie-Anne à Le Vézier dans la Marne.

Les bonheurs sont comme les périodes tranquilles, très courts .Le premier petit enfant que te donne Etienne en 1726, tu ne le connaîtras pas, car il est mort-né.
Fin 1727, un petit Etienne arrive chez ton fils, tu profites sûrement de ce joli poupon. Deux ans plus tard, août 1729, c'est Françoise qui met au monde un petit François, deux petits fils à choyer, tu dois être heureuse. En août 1731 vous vous apprêtez à fêter les deux ans de François mais il décède 2 semaines avant. Et voilà, tu reprends le chemin du cimetière que tu connais si bien pour l'avoir arpenté tant de fois, trop de fois, en soutenant ta fille du mieux que tu peux. Mais cela finira-t-il donc un jour ?
Une petite Marie Anne Denise naît chez Etienne en juillet 1732, puis une petite Marie voit le jour chez Françoise en 1733, mais elle décède le jour de ses un ans. Ta pauvre fille doit être anéantie, et toi dans quel état es-tu ? T'es-tu résignée ?
Nouvelle naissance chez Etienne, avec Jacques qui voit le jour en février 1735, encore un bonheur de très courte durée, 8 jours et vous voici une fois de plus sur le chemin du cimetière.
Un garçon vient agrandir la famille de ton fils : Louis en mars 1736. Et pour vous tous, toujours les mêmes angoisses, les mêmes peurs. Mais les jours et les semaines passent et Louis grandit.
Le 20 août 1739, ton frère Charles vous quitte, il a perdu sa deuxième épouse 18 mois plus tôt et il s'était marié pour la troisième fois le 27 juillet 1739. Sur ses six enfants, trois sont encore en vie et mariés.
Huit mois plus tard, en avril 1740, c'est ton frère aîné, Jacques, qui décède, il a 73 ans. Il a eu 5 enfants dont 2 décédés très jeunes.
Ton dernier petit fils Pierre Guillaume vient au monde en février 1745, mais tu n'auras pas le temps d'en profiter puisque le 3 juillet 1745, tu quittes ce monde où tu as vécu tant de moments douloureux et versé tant de larmes, tu as 75 ans.


Sur les sept enfants que tu as mis au monde seulement deux ont survécu. Tu as vu la naissance de 8 petits-enfants mais seulement 3 auront survécu. Ta fille décède 3 ans après toi en avril 1748, elle a 46 ans. Deux ans plus tard, en avril 1750, c'est ton fils Etienne qui décède, il vient d'avoir 46 ans.

Petite anecdote :
COLLARD Lupien, l'époux de Françoise LEFEVRE, est le fils de COLLARD Lupien et BOUCHARD Marie Madeleine qui se trouve être la deuxième femme de Charles ROUSSEL (oncle de Françoise), il avait environ 7 ans au moment du maria
ge.


Sources :

  • Archives départementales de la Marne. Registres paroissiaux de Le Gault-Soigny, Le Véziers et La Noue.
  • Généanet, arbres en ligne, lebatd

Le Gault-Soigny est un petit village français, situé dans le département de la Marne et la région de Champagne-Ardenne. Ses habitants sont appelés les Gaultois et les Gaultoises. La commune s'étend sur 26,1 km² et compte 534 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2004.

La Noue est un petit village situé dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne. Le village de La Noue appartient à l'arrondissement de Épernay et au canton d'Esternay.

Le Vézier est un petit village du nord est de la France. Le village est situé dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne. Le village de Le Vézier appartient à l'arrondissement de Épernay et au canton de Montmirail. Les habitants de Le Vézier se nomment les Vézierois et les Vézieroises.

Situation de Le Gault Soigny, Le Vézier, La Noue : https://www.google.fr/maps

Situation de Le Gault Soigny, Le Vézier, La Noue : https://www.google.fr/maps

Publié dans Branche LEFEVRE

Commenter cet article