Il y a 100 ans : DUVAL Alfred Isidore

Publié le par Colette Lefevre

Il y a 100 ans, jour pour jour, DUVAL Alfred Isidore, donnait sa vie pour la patrie


Alfred Isidore est né le 14 janvier 1893 à Bellou-en-Houlme, fils de DUVAL Constant François et FERET Ambroisine.
A sa naissance, il a 4 soeurs, Marie Constance (3 mars 1884), Augustine Gabrielle (7 août 1886), Louise Angèle Célestine (17 avril 1890) et Alexandrine Mathilde (25 avril 1891), trois autres enfants sont nés avant, mais décédés aussitôt, Constant (né et décédé le 10 février 1885), Ambroisine (née et décédée le 24 avril 1889) et enfin Marie Célestine qui n'a vécu que 11 mois (2 mai 1988 / 9 avril 1889). Un petit frère viendra compléter cette grande famille, Raphaël (9 février 1895).
Le 29 février 1896, Feret Ambroisine décède et le 2 décembre 1898, c'est Constant qui décède, laissant 6 orphelins de près de 15 ans, 13 ans, 9 ans, 8 ans, 6 ans et 4 ans. Son enfance n'a pas du être très heureuse, orphelin de mère à 3 ans et de père 3 ans plus tard.
Alfred Isidore est incorporé au 17° bataillon de chasseurs alpins le 28 novembre 1913, anifié (?) au corps le 29 novembre 1913.
Alors qu'il arrive à l'âge de fonder une famille, la guerre éclate et il part au front. Combien de temps se battra-t-il ? Je ne sais pas, puisque le 2 octobre 1914, il décède, à Suippes (Marne) à l'ambulance n°2 de la 10° division de réserve, suite à des "blessures de guerre", il a 20 ans et 10 mois.
Son acte de décès est transcrit le 25 juillet 1916 à Bellou en Houlme.

Il y a 100 ans : DUVAL Alfred Isidore

Sources :

Archives départementales de l'Orne

Mémoire des hommes

Publié dans 1 jour - 1 poilu

Commenter cet article