D comme DELAIGRE

Publié le par Colette Lefevre

Voici mon arrière grand-mère paternelle. J’ai longtemps cherché les renseignements la concernant, et un jour par hasard je l’ai trouvé, comme quoi il ne faut pas désespérer. J’avais 11 ans à son décès mais je ne me rappelle pas l’avoir connue. Si je l’avais connue ou si je l’ai connue, je l’aurai sûrement appelé grand-mémé. Aussi aujourd’hui, je ne l’appellerai pas par son prénom mais grand-mémé.

Léontine avec, à sa gauche, sa belle fille Georgette et son fils Henri derrière, elle a environ 85 ans.

Léontine avec, à sa gauche, sa belle fille Georgette et son fils Henri derrière, elle a environ 85 ans.

Chère grand-mémé, d’après mes renseignements, tu es née à Saint-Barthélemy, en Seine et Marne le 12 octobre 1873. Tes parents sont DELAIGRE Edouard Hyppolite et BAUDUIN Victorine Virginie*. Tu es leur premier enfant.

Archives Départementales de Seine et Marne, Registre d’état-civil cote 5MI 7108 vue 10

Archives Départementales de Seine et Marne, Registre d’état-civil cote 5MI 7108 vue 10

Le 10 mai 1876, une petite sœur Berthe Victorine vient agrandir la famille. Vous grandissez ensemble, en bonne harmonie j’espère, peut-être même y-a-t’il de la complicité entre vous deux. Vous habitez Grenet, un hameau de la commune de Saint Barthélémy où ton pére est menuisier.

Toi grand pépé (logique, n’est-ce pas ?) Gustave Joseph Alexandre, tu vois le jour à Cerneux le 1er octobre 1863. Tes parents sont LEFEVRE Victor Alexandre et GAUTHIER Adèle Rosa Adelphine. Tu grandis avec ta sœur aînée, Rosa Clémence, née à Pierrelez le 8 avril 1858, mais tu n’as pas connu ton frère Gustave Alexandre né le 2 mars 1860 à Pierrelez et décédé à Cerneux le 12 novembre 1862, à l'âge de 2 ans 8 mois. Vous habitez le hameau de Vignory à Cerneux où ton père est cantonnier.

Archives Départementales de Seine et Marne, Registre d’état-civil cote 5MI 7783 vue 15

Archives Départementales de Seine et Marne, Registre d’état-civil cote 5MI 7783 vue 15

Vous vous mariez le 22 avril 1895 à Saint-Barthélemy, grand-mémé, tu as vingt et un ans, et toi grand-pépé, tu en as 31. Tu es cultivateur.

Archives Départementales de Seine et Marne, Registre d’état-civil cote 6E421/11

Archives Départementales de Seine et Marne, Registre d’état-civil cote 6E421/11

Vos témoins sont : de ton côté grand-mémé, Rouget Eugène Félix, ton cousin et Bauduin Henri Ludovic ton oncle maternel. Les deux autres témoins sont Raoul Joseph et Yvelin Charles Pierre Alphonse, Baron de Béville, ben dis donc, quelle relation ! Un beau mariage je suppose, avec vos parents, peut-être vos frères et sœurs et vos amis.

Archives Départementales de Seine et Marne, Registre d’état-civil cote 6E421/11

Archives Départementales de Seine et Marne, Registre d’état-civil cote 6E421/11

Dix mois plus tard, le 20 février 1896, votre premier enfant voit le jour, c’est un garçon que vous prénommez Gustave.

Près de 10 ans plus tard, le 19 décembre 1905 un deuxième garçon Henri Raymond vient agrandir la famille. Puis vous avez alors le plaisir, en 1911, d’avoir une petite fille nommée Yvonne. Mais où est-elle donc née ? Rien à Cerneux, rien à St Barthélémy !

Gustave se marie le 12 juin 1928 à Sancy-lès-Provins avec GERVAIS Amédée Lucienne. Il décède le 4 janvier 1968 à Provins.

Henri se marie le 22 septembre 1929 à Châtillon-sur-Morin avec PRUDHOMME Georgette. En 1930 ils vous donnent un petit-fils Claude. (Ce petit-fils vous donne un arrière-petit-fils et deux arrières-petites-filles, dont moi !) Henri décède le 26 juin 1989 à Marseille.

Pour Yvonne, j’ai entendu parler d’elle, je crois même que je l’ai rencontrée, une grande personne forte, elle est mariée et a des enfants mais combien je ne sais pas. C’est elle qui a repris la ferme familiale, c’est tout, je n’en sais pas plus, mes souvenirs sont trop vagues.

Quand décèdent tes parents grand-mémé, je ne sais pas. Je ne sais pas non plus quand grand-pépé est décédé. Sûrement après 1910, alors ce n’est pas encore sur internet. Je dois attendre un peu pour trouver.

Le 9 mars 1949, ta petite sœur décède, à l'âge de soixante-douze ans et le 8 mars 1966, c’est toi grand-mémé qui nous quittes à l'âge de quatre-vingt-douze ans.

Une petite famille avec une vie tranquille, enfin en apparence, après je ne peux pas deviner. Tes trois enfants sont devenus des adultes, se sont mariés et t’ont donné des petits-enfants que tu as eu le bonheur de connaître. Si chacun pouvait vivre une histoire comme la tienne sans gros drame, ce serait formidable.

Renseignements trouvés sur les archives départementales de Seine et Marne.

* Voir B comme BAUDUIN : BAUDUIN Nicolas et RENARD Marie Madeleine étant ses arrières-grands-parents.

Saint-Barthélemy est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France. Arrondissement de Provins, canton de La Ferté-Gaucher
Intercommunalité : Communauté de communes de la Brie des Morin
Ses habitants sont appelés les Barthéloméens.
Superficie de la ville: 1 499 ha.
Nombre d’habitants: 345
Altitude 210 m.
Histoire : Anciennement "Sanctus Bartholomus in Bello Loco"(en Beaulieu) puis Ecclésia de Santo Barttholoméo en 1112. L’histoire connue de Saint-Barthélémy remonte à 1161, date à laquelle Brice, abbé de Rebais, reçut du Comte de Brie et Champagne, Henri 1er le Libéral, un domaine sur lequel se dressait l’église. La seigneurie dépendait de La Ferté-Gaucher. Près de cette église, les moines bâtirent un prieuré qui périclita. Pendant la Guerre de Cent Ans, les Anglais démolirent l’église du 13ème siècle et décidèrent de la reconstruire en 1420. Grande et belle église à 3 nefs du 16ème siècle avec fonts baptismaux (IMH) de pierre de la même époque, dalle funéraire de 1556 à double effigie gravée (IMH).

Vestiges gallo-romains (tuiles, vases). Traces de voie romaine, dite le chemin de la Barbarie. Le Château de Villiers-les-Maillets (1775) présente une jolie façade à fronton circulaire, la tour de l'ancien château seigneurial, un parc , une chapelle, un étang et un ancien pavillon de chasse d'architecture briarde. Un pressoir de 1720 a été conservé chez un habitant du village. Le village sera rebaptisé en l’an II : Barthélémy-Gréhaut.

Du 12ème siècle jusqu'à 1900, s'y tenait une foire le 25 août. Fête patronale : 1er dimanche de septembre.

Particularités touristiques : Plateau agricole de la Brie. L’été, le Labymaïs du Hameau de Grenet. Céréales, cultures maraîchères. Bovins.

Vous avez connu la Belle Époque, cette période marquée par les progrès sociaux, économiques, technologiques et politiques en Europe, s'étendant de la fin du 19e siècle au début de la Première Guerre mondiale en 1914. Avec une population rurale nombreuse et peu homogène, la crise agricole qui se manifeste dans les années 1890, les grandes découvertes : l'électricité, la TSF, le cinéma, la première traversée de la Manche, les premières automobiles, etc...

La météo de votre époque n'était pas plus clémente que la notre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article